Logo Julien Allaire Naturopathe et iridologue à Marseille et Paris

Cabinet Naturopathie & Cie

Julien Allaire vous accueille pour des consultations de naturopahie et d'iridologie à Paris et Marseille.
Me contacter :
09 83 32 31 56
06 98 09 35 85
À Marseille :
12, rue Plumier
13002 Marseille
Métro et Tram : Joliette
  Prendre RDV pour une consultation à Marseille
À Paris :
2, impasse Crozatier
75012 Paris
Métro : Faidherbe-Chaligny et Reuilly-Diderot
  Prendre RDV pour une consultation à Paris

09 83 32 31 56

06 98 09 35 85

12, rue Plumier - 13002 Marseille

2, impasse Crozatier 75012 Paris

Top

Préparer son corps avant les fêtes

Ma Santé Naturelle / Chroniques Vidéo  / Préparer son corps avant les fêtes

Préparer son corps avant les fêtes

Les fêtes de fin d’année sont traditionnellement l’occasion de repas qui amènent rapidement à des excès alimentaires dont notre corps pourra avoir du mal à se remettre dans les jours qui suivent. Si on n’est pas obligé de faire pour autant des excès, il faut savoir qu’il existe également plusieurs façons de préparer notre corps et, tout particulièrement notre foie, aux contraintes qui s’exercent sur lui lors des fêtes. Dans cette chronique vidéo « Préparer son corps avant les fêtes ? » diffusée dans la matinale de France 3 PACA, je vous propose quelques conseils pour drainer et reposer votre organisme en prévision des fêtes de fin d’année.

Ne pas chercher la « performance »

Viandes, volailles, fruits de mer, fromages, vins, champagnes, pâtisseries, … Les repas de fêtes sont riches en aliments, en diversité comme en quantité. L’abondance de nourriture lors de ces moments festifs peut conduire à des excès. Pour certains d’entre nous, on se force un peu pour faire honneur au plat. Pour d’autres, il s’agit presque d’une recherche de la performance !

La première chose à considérer, c’est que la tradition et l’abondance ne doivent pas nous obliger à faire des abus pour autant. Il est possible de ne pas tomber dans une frénésie alimentaire tout en profitant de la gastronomie des fêtes de fin d’années.

Le foie : l’organe qui souffre le plus pendant les fêtes

Si l’estomac, l’organe de la digestion semble être celui qui « subit » le plus après des repas trop copieux, c’est pourtant le foie qui souffre le plus en cas d’excès alimentaire.

Le foie est en effet l’organe qui stocke à la fois le sucre, les graisses et dans lequel s’accumulent les additifs alimentaires.

Pour préserver son foie, on peut tout simplement utiliser les principes de l’hydrologie et les bienfaits de l’eau. Avec une simple bouillote, il est possible de décongestionner son foie. Placée au niveau du foie, la chaleur de la bouillote attire le sang, provoquant un effet décongestionnant ainsi qu’un pré-nettoyage du foie.

Un bain chaud procure un effet similaire mais c’est un geste moins écolo…

Un programme alimentaire avant et pendant les fêtes

La meilleure chose à faire à l’approche des fêtes (et d’une manière générale) et d’opter pour une hygiène de vie physiologique, d’écouter les besoins de notre organisme.

Mieux vaut éviter le plus possible, voire supprimer, notre consommation de sucres raffinées (comme le sucre blanc) et privilégier des sucres complets.

Il est également conseillé d’éviter les lipides saturés. Sachant que notre foie stocke les graisses, mieux vaut lui fournir de bonnes graisses (en évitant notamment les acides gras saturés).

Privilégiez les viandes maigres sur les viandes grasses ou la charcuterie. Si vous consommez de la viande rouge ou de la charcuterie, privilégiez des petites quantités. On peut se faire plaisir si on aime ce type de produit mais il faut juste éviter les excès et considérer les besoins physiologiques de notre organisme.

Nettoyer et préparer son corps par son fonctionnement normal

D’une manière générale et tout particulièrement pendant les fêtes, pour préparer et/ou nettoyer son corps, mieux vaut faire en sorte que son fonctionnement soit le plus normal.

La meilleure cure, c’est d’écouter notre organisme et de prendre en compte nos besoins physiologiques. Si on peut procéder à des régimes : réduction alimentaire, consommation de jus de légume, adoption d’une monodiète, il faut prendre en compte son fonctionnement normal de notre corps.

Une cure (comme une cure de phytothérapie) peut également avoir pour effet de mobiliser notre énergie vitale.

On peut effectuer un jeûne mais il est important que celui-ci soit partiel. Il faut savoir qu’un jeune complet peut favoriser le stockage des aliments et des graisses lors de la rupture du jeûne. Là encore, mieux vaut manger en petite quantité en suivant nos besoins physiologiques.

L’importance des légumes verts dans votre assiette

Les repas traductionnels des fêtes de fin d’années sont souvent riches en amidon (féculents) comme les céréales, les légumineuses ou la pomme de terre. Il faut savoir que l’amidon est un glucide (sucre) complexe particulièrement difficile à digérer.

Pour contrebalancer des aliments riches en amidon et éviter les effets secondaires qu’ils induisent sur notre organisme, il faut une abondance de légumes, notamment de légumes à feuilles vertes (comme les salades) ou des légumes colorés (qui contiennent beaucoup de fibres).

Dernier conseil (et sans doute le plus important) : nous ne sommes pas obligés de succomber à cette traditionnelle frénésie alimentaire, souvent excessive et parfois de l’ordre de la performance. Pendant les fêtes, on peut manger de tout dès lors que les quantités sont raisonnables, que l’on considère bien les effets des aliments sur notre organisme ainsi que les incompatibilités alimentaires.

Julien Allaire
Naturopathe et Iridologue

Je vous propose des techniques simples et efficaces pour prendre votre santé en main tout en étant acteur de votre vie.