Logo Julien Allaire Naturopathe et iridologue à Marseille et Paris

Cabinet Naturopathie & Cie

Julien Allaire vous accueille pour des consultations de naturopahie et d'iridologie à Paris et Marseille.
Pour prendre RDV :
09 83 32 31 56
06 98 09 35 85
À Marseille :
12, rue Plumier
13002 Marseille
Métro et Tram : Joliette
À Paris :
2, impasse Crozatier
75012 Paris
Métro : Faidherbe-Chaligny et Reuilly-Diderot

09 83 32 31 56

06 98 09 35 85

12, rue Plumier - 13002 Marseille

2, impasse Crozatier 75012 Paris

Top

Peut-on sauter le petit déjeuner ? Bienfaits du jeûne le matin

Ma Santé Naturelle / Chroniques Vidéo  / Peut-on sauter le petit déjeuner ? Bienfaits du jeûne le matin

Peut-on sauter le petit déjeuner ? Bienfaits du jeûne le matin

Depuis des décennies, on s’entend dire que le petit déjeuner est « le repas le plus important de la journée ». On s’oblige souvent à manger même si l’appétit n’est pas toujours au rendez-vous quelques minutes après le réveil. Contrairement au idées reçues, le petit déjeuner n’est pas indispensable à une bonne hygiène alimentaire et on peut se sentir mieux en sautant le petit déjeuner ou en retardant l’heure à laquelle on casse le jeûne (dé-jeûner). Doit-on s’obliger à manger le matin ? Peut-on sauter le petit déjeuner et rester en bonne santé ? Je reviens sur ces questions dans la chronique vidéo « Petit-déjeuner : Stop les croyances » diffusée sur la matinale PACAM.

Le repas le plus important de la journée ?

Le petit-déjeuner est souvent présenté par les pouvoirs publics et les diététiciens comme le repas le plus important de la journée. Il permettrait de stocker l’énergie nécessaire à la première moitié de notre journée. Il permettrait également de favoriser la concentration, voire de conserver la ligne en limitant le grignotage tout au long de la journée.

Difficile de se faire une opinion entre des avis et des études qui proposent parfois des résultats contradictoires. Il faut également se méfier du rôle important de la filière agro-alimentaire dans ce débat, tout particulièrement les fabricants de céréales ainsi que les industries du lait et du pain, ces trois types d’aliments qui trustent nos tables le matin.

Pour savoir si le fait de « sauter le petit déjeuner » vous convient, il faut comprendre le rôle du jeûne dans notre hygiène alimentaire. Plutôt que de s’obliger ou s’interdire à prendre un petit déjeuner, sans doute est-il préférable d’écouter les besoins de notre organisme et retarder l’heure du premier repas.

Les bienfaits du jeûne le matin

Si l’alimentation est une source primordiale d’énergie, il faut savoir que la digestion est un processus physiologique qui utilise une grande quantité de cette énergie. Ne ressentons-nous pas une certaine fatigue, voir des somnolences après un repas, tout particulièrement s’il est riche en calories vides ?

Tout autant que l’alimentation, le jeûne est un besoin physiologique. C’est un temps de repos de notre système digestif qui lui permet ensuite de mieux fonctionner tout au long de la journée. Pendant le jeûne, notre organisme élimine les déchets et les toxines. Certaines études ont montré que la pratique régulière du jeûne permettrait de diminuer les dommages de l’ADN et de prolonger l’espérance de vie chez de nombreuses espèces.

Comme nous l’indique l’étymologie, le premier repas de la journée correspond à une rupture du jeûne (dé-jeûner). Ce repas a une importance considérable dans notre équilibre alimentaire : lorsqu’on rompt le jeûne, on passe d’une phase d’élimination à une phase d’assimilation par notre organisme.

Contrairement à certaines idées reçues, notre organisme n’a pas besoin de nourriture aussi régulièrement qu’on le pense. Notre foie stocke en effet toutes les nutriments dont l’organisme a besoin pour une bonne partie de la journée, voir pour plusieurs jours. Sans aller dans les comportements alimentaires extrêmes, ce n’est pas grave de sauter le petit déjeuner dès lors que nous considérons notre équilibre alimentaire sur l’ensemble de la journée.

Sauter le petit déjeuner ou retarder l’heure du dé-jeûner ?

Sachant que la période de jeûne ne débute véritablement que 6 heures après le dernier repas, le fait de prendre un petit-déjeuner dès le réveil ne laisse que peu de temps à notre système digestif pour se régénérer.

Au plus tôt on rompt le jeûne, au plus tôt notre organisme arrête d’éliminer les toxines et les déchets. Il faudra attendre un nouveau cycle de sommeil pour retrouver cette phase d’élimination.

En décalant l’heure du premier repas, on prolonge la phase de jeûne. L’idée n’est pas de supprimer le petit déjeuner mais de décaler légèrement et progressivement l’heure du premier repas, pour prolonger ce besoin physiologique qu’est le jeûne. En fonction de l’heure de votre réveil et de votre appétit, il est sans doute préférable de rompre le jeune vers 9, 10 ou 11h plutôt que de se forcer à manger dès le réveil.

L’importance au fait de retarder l’heure du petit-déjeuner est bien comprise des sportifs qui évitent de rompre le jeune avant le premier entrainement de la journée.

Des petit-déjeuner souvent trop riches

Sauter les petits déjeuner trop gras le matin, avec convifutre, pain et beurreLe petit-déjeuner français comprend traditionnellement du pain, accompagné de beurre ou de confiture, des viennoiseries (croissants, pains au chocolat), ainsi que du thé ou de café. Si ces aliments sont appréciés par beaucoup, il faut considérer qu’ils sont particulièrement riches en calories et matières grasses. Étant difficiles à digérer, ces aliments pompent notre énergie dès le matin, entrainent un sollicitation immédiate et intensive de notre système digestif.

Les céréales sont également des aliments très riches qui sont difficiles à assimiler par l’organisme et qui entrainent une dépense d’énergie importante lors de la digestion. Les céréales spécialement conçus à destination des enfants doivent être évités car ils sont particulièrement riches en sucre et matières grasses.

Pour rompre le jeûne, il est conseillé de prendre des aliments faciles à digérer. Les fruits et les jus présentent de nombreux avantages pour rompre le jeûne : ils sont faciles à digérer par l’organisme et constituent une source importante de vitamines et minéraux. Rompre le jeûne en buvant de l’eau est également une bonne pratique : l’eau permet de réveiller en douceur notre système digestif mais si le matin l’on se sent capable de pratiquer le jeûne sec (sans eau) cela permettre de mieux nettoyer notamment le foie et ses colles et mucosités.

Respecter le rythme alimentaire des enfants

Les enfants peuvent sauter le petit déjeuner le matin si on respecte leur rythme alimentaireParmi les discours qui circulent sur les bienfaits du petit-déjeuner, beaucoup d’entre-deux ciblent tout particulièrement les enfants. Pour affronter une journée d’école, il faudrait que les enfants commencent leur journée en avalant des tartines beurrées, une boisson chocolatée à base de lait de vache ou un bol de céréales.

On oblige les enfants à prendre un petit déjeuner avant d’aller à l’école. Cette pratique alimentaire s’appuie sur l’idée qu’il est important de stocker de l’énergie dès le matin pour éviter les coups de pompes, favoriser l’apprentissage ainsi que la concentration.

Les parents sont les premiers à constater que les enfants manifestent peu d’appétit au réveil. S’ils souhaitent sauter le petit déjeuner, c’est sans doute que les enfants sont davantage à l’écoute de leurs propres besoins alimentaires que des discours ambiants.

Faut-il les forcer à prendre un petit déjeuner ou les laisser aller à l’école avec le ventre vide ? Le plus important, c’est de respecter le rythme et l’équilibre alimentaire des enfants sur l’ensemble de la journée. S’ils n’ont pas faim au réveil, il est sans doute plus judicieux de les laisser prendre une collation en milieu de matinée, notamment sous la forme de fruits et de jus.

Julien Allaire
Naturopathe et Iridologue

<p>Je vous propose des techniques simples et efficaces pour prendre votre santé en main tout en étant acteur de votre vie.</p>